Article en vedette

FAUT-IL CROIRE AU « PÔLE DE LA MODE »? QUELLES

PROPAGANDE ELECTORALISTE AUTOUR DU PROJET DE VILLAGE DE MARQUES A quelques mois des prochaines échéances municipales et d’une réélection incertaine, la maire du Muy agite le projet d’implantation du « Village de marques » et des possibles emplois, comme thème essentiel de sa campagne. Pour autant, lorsque les entreprises muyoises ont licencié lourdement ces dernières années, bien malgré elles, aucun geste n’est venu de la municipalité pour les soutenir. Leurs appels à l’aide n’ont reçu aucun écho et les effets sur l’emploi ont été terribles. Aujourd’hui, il n’est pas sérieux et même indécent de faire de la surenchère et du marchandage d’un hypothétique emploi, pour un bulletin de vote, en utilisant la détresse des muyois, touchés par la crise. Le piège est grossier, mais surtout irresponsable pour des élus. Le développement économique doit être une priorité pour notre commune et un combat à mener de tous les instants, bien au-delà des agitations politiques locales et des échéances électorales. Il s’inscrit dans la durée et dans la sécurité des emplois créés, en collaboration avec les acteurs économiques et sociaux locaux, sans destabiliser le tissu existant et en préservant notre cadre de vie. Notre commune est attractive pour les décideurs économiques nationaux et internationaux et ce potentiel ne doit pas être bradé mais plutôt valorisé. Défendre les intérêts des muyois passera par des choix stratégiques et non pas par des calculs de fin de règne. C’est l’enjeu de demain et la clé de la réussite de la prochaine équipe municipale. Il faut surtout en finir avec le clientélisme et le parti pris, trop souvent constatés ces dernières années. Au-delà de l’injustice et du surcoût, ces pratiques sont préjudiciables à l’emploi et aux finances publiques. Les élus de l’opposition ont demandé à consulter le projet et à rencontrer le gérant de la SARL « LE MUY DEVELOPPEMENT » au capital de 1.500 € !!! Sans aucun à priori. Pour l’interroger et se forger une idée plus complète sur un projet d’investissement structurant, de plusieurs millions d’euros et impactant notre commune durablement. Comme d’habitude, aucune information n’a été fournie, par l’équipe municipale, et ce manque de transparence n’a fait que renforcer une inquiétude légitime. Rien ne permet donc aujourd’hui, d’avoir une position claire et précise. Associée aux prises de position du maire sortant, unanimement contestées dans cette affaire par ses soutiens politiques, l’image de notre commune déjà dégradée par ce mandat, ne va pas s’améliorer. Christian ALDEGUER Conseiller municipal du Muy – Animateur du Collectif d’action municipale pour Le Muy

Lire plus

UN PROJET DEMESURE POUR LE MUY

Pour accéder aux articles de presse, cliquez sur les liens suivants:  400 logements aux Cadenades (1) Cadenades 11ha cedes a la CAD(1)                           ETAT D’ALERTE AU QUARTIER DES CADENADES En qualité de maire ayant fait voter en 2007 un projet urbain modéré et adapté au quartier, je tiens à exprimer avec mon groupe du conseil municipal ma stupéfaction et un refus catégorique au projet démesuré entériné par une majorité aux ordres de la maire du Muy qui devra s’expliquer. En effet, il suffit de comparer la dernière délibération prise à ce sujet par mon conseil, le 22 février 2008 et celle qui a été votée de façon incroyable le 28 novembre 2011.  1/ Le 22/02/2008, Hubert Zekri, maire a pris en compte les sollicitations incessantes des habitants du Muy et de leurs enfants qui ne peuvent plus imaginer devenir propriétaire dans leur commune tant les prix sont élevés. Pour réaliser un programme en leur faveur avec des conditions d’accès contractuelles, la commune décide de maîtriser les hectares nécessaires sur les derniers terrains constructibles du Muy. C’est ainsi que la délibération indique un espace réservé de 4 ha qui pourrait accueillir 100 logements dont 50 en accession sociale avec une part locatif. La commune du Muy restant totalement maître du projet. A la même époque, Mme Boyer candidate aux municipales agite la peur des logements sociaux et n’a pas de mots assez durs pour condamner l’entrée du Muy dans la CAD. Encore récemment, n’a-t-elle pas déploré les sommes considérables que la commune aurait perdues dans cette « aventure » ?  2/ Le 28/11/2011, Liliane Boyer, maire, fait voter une délibération qui transfère le programme des Cadenades à la CAD ! De 4 on passe à 11 ha à construire ! De 100 on passe à 400 logements ! De 50 on passe à 160 logements sociaux ! Revirement inacceptable de la maire du Muy qui brade véritablement un lieu de vie de sa commune ! Les habitants du Muy, notamment ceux du secteur doivent savoir et ont le droit de s’indigner.  Hubert Zekri Conseiller municipal, ancien maire du Muy Pour son Groupe d’Opposition cliquez pour ouvrir l’article suivant: Cadenades 11ha cedes a la CAD(1) INTERVENTION DE CHRISTIAN ALDEGUER AU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 NOVEMBRE 2011 10. Initiation de la ZAC d’intérêt communautaire des Cadenades 11. Convention d’intervention Foncière sur le site des Cadenades « D’abord, il n’est pas logique de déléguer cette ZAC d’habitat, compétence facultative de la CAD et de garder nos ZAC d’économie, municipales, pourtant compétence obligatoire de la CAD.  Pourquoi cette contradiction ? Bien que vous n’ayez pas toujours défendu ce projet, vous savez pertinemment que l’implantation de 160 logements sociaux, dans le quartier des Cadenades, est source d’inquiétude. En transférant la maîtrise d’ouvrage  à la CAD, de 11 hectares en zone urbaine, perdant ainsi, une partie du contrôle du projet, la population ne comprendrait pas que cette absence de maitrise totale, laisse planer d’incontournables fantasmes, sur la destination de ces logements. N’oublions pas le sens de ce projet qui est une réponse au coût inabordable du foncier, pour loger les actifs Muyois. Nous n’aurons aucun contrôle sur les futures bénéficiaires de logements sociaux, locataires et propriétaires. Nous n’aurons aucune garantie de mise en place de clause de non revente spéculative et de critère de priorité, pour les locaux. Malgré la bonne volonté des élus d’aujourd’hui, pour prendre toutes les précautions et éviter tout dérapage, c’est un projet qui va s’étaler dans le temps, avec forcément, d’autres élus à la Mairie et à la CAD, qui auront peut-être une autre vision.Nous adhérons au projet, mais pas à la convention d’intervention de la CAD. Nous votons contre cette perte de maîtrise. » En effet, nous adhérions à un projet acceptable dans sa dimension, dans ses objectifs de logements en faveur des familles du Muy. Nous adhérions à un projet maîtrisé dans sa totalité par les élus du Muy qui devaient en assumer la responsabilité face à leur population. Voyez la différence de traitement: à Lorgues on parle de 17 logements. Au Muy de 400!!! Oui, il faut des logements sociaux au Muy mais non aux regroupements trop denses qui créent plus de problèmes qu’ils n’en règlent. 400 logements c’est au moins 1000 habitants de plus avec toutes les infrastructures à créer dont les écoles, les voiries, les accès, le traitement des déchets. Tout cela dans un ensemble de terrains quasiment enclavés…A titre de comparaison, l’ensemble de lotissements sortie-est (le Bois des Bellugues, les Hauts de Palayson, les Hauts de la Combe et l’Orée du Bois) et l’ensemble de lotissements sur le boulevard des Ferrières (Hameau des Ferrières, Mas des Ferrières, Résidence des Cadenades, Lotissements Saint-Jean, Grands-Mûriers, Saint-Cassien, Beauregard) ne comprennent dans chaque cas qu’un peu plus de 200 habitations bien réparties entre l’est et l’ouest de la Commune. Toute l’équipe de la Tribune du Muy se tient à votre disposition pour interpeller la municipalité sur les raisons d’une décision aussi énorme et pour amender ce projet afin qu’il revienne sous une forme à taille humaine.

Lire plus

2013 est arrivée! Faites-en une Bonne Année…

Publié par forum | Classé dans Evènement | Publié le 05-01-2013

Mots-clefs :

0

2013 (2)

TOUTE L’EQUIPE DE LA TRIBUNE DU MUY AVEC SON PRESIDENT RENE PASCAL VOUS ADRESSE SES VOEUX LES MEILLEURS DE BONNE SANTE ET BONHEURS PARTAGES

Nous reviendrons très vite vers vous car de nombreux dossiers importants sortent de façon hâtive et peu transparente. Avec le risque de modifier profondément les atouts de notre Commune en les bradant sans la moindre concertation ( Café de Paris; terrains des Cadenades; terrains de Vaugrenier…où en est le PLU?…) Les questions ne manquent pas et les risques d’un avenir local plus du tout maîtrisé par les muyois aussi!!! Bonne Année Ensemble!

Ecrire un commentaire