Article en vedette

FAUT-IL CROIRE AU « PÔLE DE LA MODE »? QUELLES

PROPAGANDE ELECTORALISTE AUTOUR DU PROJET DE VILLAGE DE MARQUES A quelques mois des prochaines échéances municipales et d’une réélection incertaine, la maire du Muy agite le projet d’implantation du « Village de marques » et des possibles emplois, comme thème essentiel de sa campagne. Pour autant, lorsque les entreprises muyoises ont licencié lourdement ces dernières années, bien malgré elles, aucun geste n’est venu de la municipalité pour les soutenir. Leurs appels à l’aide n’ont reçu aucun écho et les effets sur l’emploi ont été terribles. Aujourd’hui, il n’est pas sérieux et même indécent de faire de la surenchère et du marchandage d’un hypothétique emploi, pour un bulletin de vote, en utilisant la détresse des muyois, touchés par la crise. Le piège est grossier, mais surtout irresponsable pour des élus. Le développement économique doit être une priorité pour notre commune et un combat à mener de tous les instants, bien au-delà des agitations politiques locales et des échéances électorales. Il s’inscrit dans la durée et dans la sécurité des emplois créés, en collaboration avec les acteurs économiques et sociaux locaux, sans destabiliser le tissu existant et en préservant notre cadre de vie. Notre commune est attractive pour les décideurs économiques nationaux et internationaux et ce potentiel ne doit pas être bradé mais plutôt valorisé. Défendre les intérêts des muyois passera par des choix stratégiques et non pas par des calculs de fin de règne. C’est l’enjeu de demain et la clé de la réussite de la prochaine équipe municipale. Il faut surtout en finir avec le clientélisme et le parti pris, trop souvent constatés ces dernières années. Au-delà de l’injustice et du surcoût, ces pratiques sont préjudiciables à l’emploi et aux finances publiques. Les élus de l’opposition ont demandé à consulter le projet et à rencontrer le gérant de la SARL « LE MUY DEVELOPPEMENT » au capital de 1.500 € !!! Sans aucun à priori. Pour l’interroger et se forger une idée plus complète sur un projet d’investissement structurant, de plusieurs millions d’euros et impactant notre commune durablement. Comme d’habitude, aucune information n’a été fournie, par l’équipe municipale, et ce manque de transparence n’a fait que renforcer une inquiétude légitime. Rien ne permet donc aujourd’hui, d’avoir une position claire et précise. Associée aux prises de position du maire sortant, unanimement contestées dans cette affaire par ses soutiens politiques, l’image de notre commune déjà dégradée par ce mandat, ne va pas s’améliorer. Christian ALDEGUER Conseiller municipal du Muy – Animateur du Collectif d’action municipale pour Le Muy

Lire plus

LE MUY SE CHIFFRE ET SE DECHIFFRE

Mars, mois des bilans (2009), des prévisions (2010) et des surprises Conseil Municipal du 29 mars 2010 L’avalanche de chiffres n’est pas très digeste et la présentation idyllique apparaîtra de toutes façons dans le contenu d’un prochain bulletin municipal luxueux payé par nous tous.Nous nous attacherons plutôt à informer nos lecteurs de quelques anomalies  relevées au gré des documents comptables et qui ont des significations en termes d’orientations budgétaires. Prenons d’abord les Comptes Administratifs (CA) de 2009. Ces comptes présentent la situation des dépenses (mandats) et des recettes (titres) réellement exécutées au cours de l’année 2009. Dans le CA du budget général, premier constat dans la partie réservée aux investissements: les dépenses réelles ne se montent qu’à 3 383 320 euros alors que les crédits prévus étaient de 7 684 159 euros soit à peine 44% des crédits consommés. Curieusement, dans le CA de l’eau nous retrouvons en investissement cette tendance mais cette fois beaucoup plus marquée puisque seulement 9040 euros ont été réglés alors que la prévision était de 625 628 euros!!! (soit 1,4% à peine...) Toujours dans ce budget, sur les 51 980 euros que l’on devait tout d’un coup à l’Agence de l’Eau et qui ont valu aux Muyois une augmentation de 49% du m3 de la surtaxe communale pendant un an, nous ne retrouvons en paiement que 36 773 euros au chapitre concerné (chap.65). Tout aussi curieusement dans le CA de l’assainissement, cette fois c’est dans la section d’exploitation (dépenses de fonctionnement) que le montant des mandats émis est ridiculement bas: 5 335 euros alors que la prévision de 65 000 euros sert à payer au moins les charges de gestion du délégataire (Véolia). Que deviennent ces charges? Voyons à présent, le Budget Primitif (BP) (prévisionnel) de 2010 Le BP général de la Commune appelle quelques commentaires car son examen nourrit tout de même des inquiétudes. 1/ Les charges à caractère général (chap.11: consommations, contrats, prestataires…) avec 1 430 800 euros augmentent de 22% depuis 2007 c’est beaucoup! 2/En recettes, nous perdons 46 000 euros de la Dotation de Solidarité versée par la CAD car la mairie du Muy a décidé de mettre fin à la gratuité des transports scolaires. Donc les familles payent et la commune perd la Dotation. C’est ce qu’on appelle être gagnant sur tous les tableaux! 3/ En investissements, seulement 1 854 000 euros de subventions inscrites sur 7 255 200 euros de dépenses programmées, soit à peine 25%. C’est faible! 4/Plus préoccupant, la charge de la dette augmente très sensiblement. L’annuité de remboursement passe de 755 000 euros au BP 2009 à 998 000 euros au BP 2010 soit +243 000 euros (+32%). C’est trop fort et inquiétant. Ces quelques éléments vous aideront à mieux comprendre les interventions des élus de l’opposition qui font constamment l’objet de propos désobligeants. Pourtant ils ne font que leur travail…Loin d’être « toujours négatif » comme il est dit en toutes occasions.

Lire plus

2013 est arrivée! Faites-en une Bonne Année…

Publié par forum | Classé dans Evènement | Publié le 05-01-2013

Mots-clefs :

0

2013 (2)

TOUTE L’EQUIPE DE LA TRIBUNE DU MUY AVEC SON PRESIDENT RENE PASCAL VOUS ADRESSE SES VOEUX LES MEILLEURS DE BONNE SANTE ET BONHEURS PARTAGES

Nous reviendrons très vite vers vous car de nombreux dossiers importants sortent de façon hâtive et peu transparente. Avec le risque de modifier profondément les atouts de notre Commune en les bradant sans la moindre concertation ( Café de Paris; terrains des Cadenades; terrains de Vaugrenier…où en est le PLU?…) Les questions ne manquent pas et les risques d’un avenir local plus du tout maîtrisé par les muyois aussi!!! Bonne Année Ensemble!

Ecrire un commentaire